Le temps des escales à même le sable

"Avec le trait de côte comme terre d'accueil, j'ai pu rencontrer de nombreux voyageurs flottants portés au gré du vent, qui forment, sur la grève, des sculptures inattendues. Ces laisses de mer sont constitués, selon les sites et les courants, de bois flottés, brisés et nus, d'algues sèches et noueuses, de coquilles, d'exosquelettes de crabes de toutes tailles ou d'insectes volants plus ou moins colorés. Composés de véritables mélis-mélos de plastiques, de cordages, de bouteilles, de flacons de tous genres et autres bouées éventrées, ce petit monde, comme une fortune de mer, raconte une histoire à qui veut bien l'entendre. Il faut bien avouer que l'espoir de découvrir dans ce petit fatras, un message enfermé dans une bouteille, traverse immanquablement l'esprit."

(Texte non paru dans l'ouvrage)

Echouages involontaires : Laisses de mer - (détails)

Laisse de mer à grande échelle après 3 jours de tempête à Capbreton (40) - FredG
Laisse de mer à grande échelle après 3 jours de tempête à Capbreton (40) - FredG
Laisse de mer plutôt discrète...
Laisse de mer plutôt discrète...
qui chuchotte au voyageur attentif !
qui chuchotte au voyageur attentif !

Echouage choisi : Entre les étapes, se faire accepter par le rivage

"À quel rythme le marin pose-t-il pied à terre ? Si l’on considère que la sécurité est prioritaire, c’est la recherche d’un refuge, d’un abri, qui conduit le kayakiste au sec. S’il a besoin de se ravitailler, l’entrée dans un port lui conviendra davantage. Si c’est la nécessité d’une rupture, d’un apaisement, alors un site isolé aura sa préférence. Certains préfèrent accoster pour se donner une occasion de découverte rapprochée du rivage. Quoi qu’il en soit, il faut au moins accepter de débarquer pour la nuit. Et l’approche d’une plage isolée prélude à l’instant magique de l’échouage."

(Extrait de page 72)

Instant privilégié de la navigation itinérante le long du trait de côte : Le bivouac

"Avec l'expérience du voyage, le bivouac se révèle plus riche et le choix des étapes s'affine. La beauté du sité et le lieu de vie qu'il représente devinennent déterminants pour choisir un morceau de terre qui sera sien pendant douze heures et engendrera de beaux de partage avec ses compagnons de route..."

Kayak de mer  Pagaies vagabondes Frédéric GILBERT
A même le sable, à la pointe du Teich (33)... ©FredG
Kayak de mer  Pagaies vagabondes Frédéric GILBERT
Aux premières loges pour les levers de soleil sur le rivage ©FredG
Kayak de mer  Pagaies vagabondes Frédéric GILBERT
Un de mes bivouacs exposé : Ici, escale à l'extrémité du bout du banc au sud-est des îles de la Madelaine - ©FredG
Kayak de mer  Pagaies vagabondes Frédéric GILBERT
Fin de nuit à même le sable - ©FredG
Kayak de mer  Pagaies vagabondes Frédéric GILBERT
Hôtel mille étoiles dans le golfe d'Oroseï - Cala Luna -Sardaigne - ©FredG
Kayak de mer  Pagaies vagabondes Frédéric GILBERT
Extrémité du Delta de l'Ebre entre eau douce et eau salée ©FredG
Kayak de mer  Pagaies vagabondes Frédéric GILBERT
Bivouac sous tente au pied de falaises en Méditerranée Costa Brava ©FredG
Kayak de mer  Pagaies vagabondes Frédéric GILBERT
Plage de la Saliccia à l'aube - Agriates - Corse ©FredG
Kayak de mer  Pagaies vagabondes Frédéric GILBERT
Protection du soleil pour la nuit et...le jour sous le tarp - Côte sud de Fuerteventurra - Canaries - ©FredG
Kayak de mer  Pagaies vagabondes Frédéric GILBERT
Perchoir en bordure de la lagune - Québec - ©FredG
Kayak de mer  Pagaies vagabondes Frédéric GILBERT
Fond de crique, à l'abri des vents d'ouest à Belle-île ©FredG
Kayak de mer  Pagaies vagabondes Frédéric GILBERT
Une place et une seule par temps gris sur la plage d'Havre Aubert - Québec ©FredG
Kayak de mer  Pagaies vagabondes Frédéric GILBERT
Bele étoile à l'abri du vent et du soleil sur l'Archipel des Kornaty - Croatie - Adriatique. ©FredG
Kayak de mer  Pagaies vagabondes Frédéric GILBERT
Lever de soleil sur le bivouac à la pointe de Bernos, sur le lac de Lacanau (33), avec le tarp " sous le vent" ©FredG